Coordonnées de l'auteurGuide politiquement incorrect de l'IslamComment vaincre l'Islam démocratiquementAccueil

La TV palestinienne glorifie le terrorisme auprès des femmes et des enfants

Un petit film, réalisé par des acteurs et traduit par Palestinian Media Watch, qui met en scène un fait divers palestinien authentique: un attentat-suicide commis par une femme plus pressée de tuer et de mourir pour Allah que d’élever ses enfants.

Cette femme a tué quatre Israéliens et en a blessé sept autres à un point de passage entre Gaza et Israël en 2004. Elle a franchi le barrage en indiquant aux soldats qu’une plaque de métal dans sa jambe allait déclencher le détecteur et a demandé, et obtenu, d’être contrôlée en privé. Une fois dans la pièce, elle a fait exploser sa charge cachée sous ses habits.

Et aujourd’hui, des acteurs, des musiciens, au moins un parolier, une chanteuse, des cinéastes, des preneurs de son, des habilleurs, des maquilleurs, des arrangeurs, des machinistes, des responsables de production, des autorités de contrôle, bref tout un appareil vante cet acte sur le principal média palestinien et recommande aux femmes et à leurs enfants de suivre cet exemple: le film se termine par une image de la petite fille (adorable) qui découvre un baton de dynamite dans un tiroir et se met à réfléchir profondément… 

YouTube Preview Image

Comments

  1. emmanuel
    March 23rd, 2007 | 12:46 am

    De l’athlétisme, et du bon.
    La mère qui passe le baton de relais à sa fille. Vivement Pékin 2008 pour voir la prestation des palestiniens, en Relais. Explosif …

  2. emmanuel
    March 23rd, 2007 | 1:58 am

    On peut d’ailleurs questionner les véritables motivations de la mère: féminisme aidant, il y a désormais de plus en plus de femmes commitmentphobes (phobiques de l’engagement) pour qui” vie de famille” signifie avant tout “perte de liberté”.

    Peut-être, est-ce le moyen qu’elle a trouvé pour fuir le poids de ses obligations familiales ? Son Hassan qui ne l’épanouit pas du tout, et sa marmaille qui l’a contrainte à renoncer à ses projets de voyages.

    Voir aussi le film “breakfast at Tiffany’s” (diamants sur canapé) pour en savoir plus sur ces femmes commitmentphobes.