Coordonnées de l'auteurGuide politiquement incorrect de l'IslamComment vaincre l'Islam démocratiquementAccueil

La neuvième épreuve d’Abraham

Ou comment, peut-être, sceller la paix entre Israël et Ismaël. Un film inspiré, qui prône l’amitié entre les peuples juif et arabe en dépit de et même contre la mauvaise religion qui étouffe les seconds. À voir en prenant son temps, sur le site dédié de l’auteur: http://www.abraham9.com Quelques images:

       

Comments

  1. July 19th, 2008 | 3:21 pm

    C’est pour cela qu’à la Mecque, à l’entrée de la grande mosquée, un grand panneau lumineux interdit l’entrée aux Juifs, comme si les Juifs pouvaient se présenter dans ces lieux… C’est plutôt pour rappeler que les ennemis sont toujours  les Juifs et les infidèles, puisque c’est là que Mahomet les a massacré.  De ce fait on vénère les lieux, puisque l’endroit est pur ( une oumma miniature?), sans aucun mécréant.
    Que les routes sont séparés pour “musulmans seulement” et l’autre pour “non-musulmans”.  Rappelez-vous les Français canardés en Arabie Saoudite,  on peut présumer (!) qu’ils étaient dans la mauvaise route?
    Peut-être assistons-nous au retour de l’enfant abandonné et vindicatif, vengeur et d’une violence inouie qu’est Ishmaël?  Le génie de Mahomet, c’est d’avoir pris ce conte pour devenir un faux prophète en s’adressant à des tribus disparates du désert, que seul la peur et une vie meilleure que le désert (Le paradis musulman), ainsi que les razzias ont pu soumettre. La tradition orale du monde islamique est toujours de rigueur, puisque la révélation à été jusqu’au plus intime  (même les chiottes) de ces tribus.
    On peut juste constater le décalage avec le monde moderne et démocratique. Est-ce qu’on veut cet esprit dans des micros  territoires que sont les mosquées et encore plus loin les minarets… Petites municipalités qui gèrent la vie des musulmans par une islamisation accrue?  Si on laisse faire, c’est ceux qui ne sont pas endoctronnés qui ce sentiront abandonner…  C’est un bon film à diffuser!

  2. Marie
    July 19th, 2008 | 6:41 pm

    Intéressant mais discutable sur bien des points, particulièrement celui accusant l’ “Occident” de plus de crimes envers les Juifs que la religion musulmane, point sur lequel l’auteur se contredit d’ailleurs puisqu’il cite auparavant la collusion d’intérêts et d’action entre Hitler et l’Islam.

    AJM: Je ne me souviens pas qu’il ait parlé de “plus de crimes envers les Juifs”? Il a rappelé que seul l’Occident, jusqu’à présent, avait abrité une tentative délibérée d’exterminer tous les Juifs (il a juste omis de préciser que c’est aussi l’Occident qui a vaincu les auteurs de cette tentative). Il faut se souvenir de la différence qu’il fait sans cesse entre la religion islamique et les Arabes. Il prône la réconciliation avec les Arabes (fils d’Ismaël), pas avec les Musulmans.

  3. peace
    July 19th, 2008 | 11:02 pm

    very interresting !
    lets pray for peace!

  4. Abdallah
    July 20th, 2008 | 2:33 am

    Dans ce film on vois vraiment le décalage de culture entre l’islam fédératrice de paix et le Judaïsme religion malveillante qui ose prier dans les tombeaux de leur ancêtre et leur vouer du respect. Cette religion qui vouaient plus de culte envers leurs prophètes que le bon D.ieu.
    En fait  je me suis rendue compte que ma religion avais tout faux et que l’islam que je prenais pour une religion de paix (avec toute la propagande que ça comporte) et de tolérance, une pseudo-vérité universel et indiscutable était peut être tronquée.
    Que le Judaïsme n’était peut être pas si maudits, que les juifs priaient le même D.ieu que nous trois fois par jour dans de sublimes prières et chants que sont le Chema, la Amida, les divers cantiques, psaumes et Kadish qui lui sont dédiés.
    Qu’ils donnaient à la Tsedaka (l’aumône, 10% à 20% de leurs bien) qu’ils mangaient comme nous voir mieux que nous. Qu’ils étaient toujours en communion avec D.ieu, éduquaient leurs enfants dans la tolérance, que cette religion a toujours vécus pacifiquement avec les autres, les respectant même si ces dernières ont fait de celle-ci le porte-à-faux de toutes les malédictions.
    Que les juifs avaient pus s’acclimater autant en milieu oriental que occidental et apporter la lumière de leur génie et de leur intelligence.
    En fait je me suis trompé, méa culpa …..

  5. amiKL
    July 20th, 2008 | 7:45 pm

    L’Eden était la beauté du monde des commencements. Mais il fut bien vite enseveli par les fils de Caïn qui régnèrent jusqu’à présent, en pratiquant ce qu’il ne faudra plus jamais faire. Ce qui n’est pas vain et inutile toutefois, car savoir où conduit la rébellion à Dieu est un acquis considérable. Pour l’instant, il faut voir que ceux qui montèrent les mauvais chevaux troublèrent les eaux du fleuve de la vie avec leurs pieds, sans prendre garde à la prophétie qui témoigne de ce qu’il adviendrait d’eux et de leur monde rebelle. Alors, comme l’Écriture l’annonce, les nations produisirent leurs moyens de défense sans pouvoir prédire ce qui allait arriver, et persévérèrent dans leurs voies sans pouvoir annoncer l’avenir. Mais voici qu’elles ne sont plus que de la paille aujourd’hui et vont brûler comme une seule toutes ensemble, car il est une abomination de se complaire en elles et d’espérer dans leurs voies.

    Qui a cru à la prophétie ? Et qui comprend cette parole de Jean, en fin des Écritures, pour ce grand jour :

    Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands.
    Condamnés ainsi et ouvertement par les Écritures, comment alors purent-ils devenir rois, chefs militaires, puissants ? Peut-on être jugé de la sorte et prétendre marcher avec Dieu ? Ce sont pourtant ces hypocrites montrés du doigt que vous placez à vos têtes, eux que vous chérissez ! Mais il m’est demandé de les débusquer et de les chasser comme du gibier, pour le grand festin de Dieu, parce que leurs œuvres sont celles de Caïn qui sont d’une très désagréable odeur à l’Éternel.

    Puisque l’homme n’a pu se concevoir ni se créer, il va de soi qu’il ne peut nullement établir lui-même ses propres règles pour subsister. Seul le Créateur peut les lui donner, comme vous-mêmes placez les règles de marche au sein des machines que vous concevez. Dieu fit ainsi connaître sa loi à Moïse, afin que par elle vous puissiez arriver jusqu’au Fils de l’homme en étant saints d’esprit et debout. Mais vos pères ont jeté cette loi par-dessus l’épaule pour établir des rois et leurs lois ! Étonnez-vous alors qu’il y ait autant d’injustices, de dévastations, d’oppressions, de désespoir, de maladies et de cris de douleurs parmi les peuples.

    La confusion règne partout et dans tous les domaines, parce que le monde vit Babel aujourd’hui. En effet, Babel est l’image de ce monde qui élève au ciel ce qu’il ne faut pas et qui parle le même langage tout autour de la Terre. Il ne peut en être autrement, parce que les hommes se confient et obéissent à ceux qui les orientent dans la même voie. C’est pourquoi vous êtes tous en train de croire à la science qui sort de l’homme et non à la science par laquelle on existe, ainsi qu’à des libertés qu’accordent les dirigeants et non à la liberté originelle. Vous évoquez des sociétés religieuses et jamais la religion qui consiste à pratiquer les règles de vie données par Dieu, et à s’élever ensuite jusqu’à Lui pour acquérir la connaissance et se conformer à sa volonté. Vous percevez le réel, mais vous interprétez tout à l’envers. C’est pourquoi beaucoup prétendent que la Terre n’a jamais connu d’hommes aussi intelligents que ceux d’aujourd’hui…

    Dieu, par Moïse, a prévenu l’humanité, mais l’humanité ne l’a pas entendu parce que les prêtres de Satan donnent de fausses interprétations de l’Écriture, comme les scientifiques donnent de fausses interprétations du sidéral. Tout cela inverse vos jugements. Il en découle alors les ténèbres humaines, vous faisant ressembler à des hommes perdus dans une forêt obscure, qui ne trouvent point le chemin pour en sortir. En effet, aujourd’hui vous errez car nul ne peut dissocier Dieu des religions, ni les astres des scientifiques, parce que ces hommes disent haut et fort : nous avons le privilège de la sagesse et de la compréhension ! En les croyant, vous êtes désorientés et désespérés.

    Tout cela m’occasionne beaucoup de peine, car vous ne pouvez plus envisager de vivre sans le veau d’or (qui est la monnaie), sans les villes monstrueuses qui ne cessent de grandir, sans les machines de fer qui détruisent tout, et sans ceux qui détiennent des pouvoirs et vivent d’autrui en disant : écoutez ce que l’on vous dit ! Faites ce que l’on vous demande et taisez-vous ! Vous faites alors ce qu’ils vous demandent et vous marchez en pleurant. Ce qui est un grand malheur. Car dès lors que les puissants ont la mainmise sur vos pays, sur vos régions et vos biens, ainsi que sur vos familles, vos enfants, vos corps et vos esprits, que reste-t-il de ce qui fait de vous des hommes ? Il ne vous reste rien. Alors écoutez-moi. Après quoi, vous les innocents, vous ne serez plus des agneaux que les loups dévorent, mais des agneaux dont les loups ont peur.

    En ce jour, la Terre est comme une femme enceinte dont les enfants se bousculent en son sein. Les uns vont naître pour la vie éternelle, ce sont les saints d’esprit rendus parfaits à la fin des siècles ; et les autres périront lamentablement à cause des iniquités de leurs pères qui se sont portées sur eux par les transgressions de la loi. Tout cela annonce de grandes douleurs, car en plus de la difficulté de naître de nouveau, il y aura ensuite la séparation des justes et des injustes

  6. albert
    July 21st, 2008 | 9:06 am

    amikl, c’est tres beau ce que tu dis mais est ce que tu n’as pas aussi attrape un coup de soleil? parler comme les prophetes sans en avoir recu l’ordre,n’est ce pas aussi de ta part une glissade aussi reprehensive que la conduite de ces hommes que tu  condamnes ?
    il est vrai que le la neuvieme epreuve nous donne cet elan prophetique, donc je comprends que tu t’y sois laisse aller apres l’avoir vu.