« L'Islam radical est en guerre contre l'Occident | Main | L’Islam se radicalise partout où il le peut »

Les lois de l'Islam menacent la civilisation

Abdul Rahman devrait retrouver la liberté, sans doute grâce aux appels à la clémence du monde entier. Ce Musulman converti au Christianisme risque cependant toujours la peine de mort. Le verdict en lui-même ainsi que les lois prévoyant l’exécution des apostats restent intactes, même dans le cas précis – la cour a simplement demandé un complément d’instruction. Et il risque également d’être lynché par ses anciens coreligionnaires fanatiques.


La loi en question repose sur des déclarations sans ambigüités du prophète (coran: 4:89) et sur l’interprétation unanime des juristes musulmans. Dans l’histoire, les actes de tolérance musulmans envers les apostats ou les non-Musulmans en général n’ont jamais rien remis en question de tout ceci. Cette loi, comme celle prévoyant le devoir collectif du djihad offensif, celle obligeant les non-Musulmans à occuper une position humiliante dans la société musulmane ou encore celles prévoyant la mutilation des voleurs ou la lapidation des adultères, resteront solidement liées à toute communauté respectant la religion islamique aussi longtemps que celle-ci n’aura pas été réformée.


En attendant, donc, si nous n’interdisons pas l’Islam, l’exécution publique de ces peines médiévales barbares fera son apparition chez nous également. Ce n’est qu’une question de nombre, de pourcentage de Musulmans dans nos sociétés. Car peu importe ce que ces gens disent – leur religion leur commande d’ailleurs de nous mentir à propos de leur foi – ils doivent obéir aux lois de l’Islam, et, comme le cas d’Abdul Rahman le montre une nième fois, les lois de l’Islam, basées sur une soi-disant parole divine éternelle, sont antagonistes à la civilisation. Il faut choisir.

retour au site